Cage de maternité

Lorsque votre souris va montrer des signes de gestation (bouées + prise de poids régulière), il va falloir la mettre dans une cage de maternité. Cette cage devra être adaptée à la souris gestante et aux petits qui y grandiront. Voici donc quelques points à savoir :

_ La cage : Choisissez-en une plutôt petite avec une bonne aération (50×40 pas en dessous) afin que la maman soit proche de ses petits. Préférez une cage sans barreaux car quand les petits commenceront à se déplacer ils pourront facilement s’échapper.

_ Etages, roue et accessoires en hauteur devront être enlevés la dernière semaine de gestation (quand le ventre grossit beaucoup plus vite) afin d’éviter de fatiguer la maman ainsi que  les chutes qui seront alors bien plus dangereuses que d’habitude.

_ La nourriture et l’eau devront être placées au sol, à disposition de la maman et plus tard des souriceaux. Attention que les petits ne puissent pas se noyer dans le contenant de l’eau !

Uattentionne souris gestante ou allaitante a besoin d’une nourriture plus riche ! Vous pouvez donc donner des vers de farine, de la Blédine, du lait de soja, des graines grasses… en plus grand nombre, dès lors que vous vous rendez compte de la gestation et jusqu’à ce que les petits soient sevrés. Toutefois le but n’est pas de l’engraisser ! Le fenouil est bon pour la lactation, le persil à contrario la coupe.

_ La litière ne doit bien évidemment pas être toxique ni dure (pas de copeaux de bois toxiques ou de maïs) et il devra y en avoir suffisamment pour supporter de ne pas être changée jusqu’à ce que les souriceaux aient au moins 15 jours.

_ Une maisonnette devra être mise dans la cage, assez grande pour accueillir tout ce petit monde et de préférence avec un toit ouvrant pour pouvoir acceder aux petits quand ils seront assez grands, sans défaire le nid si bien organisé de maman.

_ Si vous laissez un tuyau dans la cage, vérifiez que le diamètre permet encore à la maman de passer, il en va de même pour les autres accessoires.

_ Il n’est pas nécessaire de mettre des jeux les quinze premiers jours après la mise bas car la maman sera fatiguée et dormira donc beaucoup. Ensuite vous pourrez remettre la roue et divers jouets qui éveilleront les petits quand ceux- ci sortiront du nid.

La mère et les souriceaux

Ici nous ne cautionnons pas la reproduction non réfléchie que font certain particuliers. Il faut savoir que c’est un domaine compliqué et que des connaissances limitées peuvent mettre en péril la portée et la mère. Cela est donc réservé aux bons éleveurs.

En effet, on pense en général que la souris est facile à élever et idéale pour débuter l’élevage d’un petit animal. Des souriceaux c’est tout petit et tout mignon… Mais cela est faux et si un jour l’idée vous vient, dites vous qu’il y a assez de rongeurs qui recherchent désespérément un foyer (il suffit de regarder sur le bon coin ou dans les associations), donc inutile de rajouter des petits ayant qui plus est une mauvaise génétique.

Cet article a pour unique but de vous donner l’essentiel si vous êtes dans le cas d’un propriétaire qui a adopté une femelle gestante ou deux souris dont une s’avère être un mâle, etcaetera.

  • Concernant la mère :

Une femelle peut se reproduire toute l’année et a ses chaleurs tous les 5 jours dés l’âge de 6 à 8 semaines (parfois 5). La gestation dure entre 19 et 21 jours mais les symptômes (prise de poids et de ventre, mamelles plus voyantes…) apparaissent seulement lors de la dernière semaine. Si elle est avec un mâle il faut immédiatement les séparer puisque celui-ci peut manger les petits et que la mère est fertile 5 à 24h après avoir mis bas ! Mais si elle vit avec une autre femelle, vous pouvez les laisser ensemble, si elles se connaissent et s’entendent bien, car la seconde deviendra la nourrice et aidera la mère.

Il faut mettre à sa disposition des matériaux (mouchoirs, cellulose…) afin qu’elle puisse confectionner un nid. Ne changez surtout pas la cage car cela pourrait stresser la mère. Il faut d’ailleurs la laisser tranquille, ne pas chercher à la toucher ni à voir les petits quelques jours après la mise bas.

Il est également important de lui donner une source de protéine, soit un ver de farine par jour.

10981662_480524122107351_1454935006668337885_n
Java, femelle gestante récupérée par l’association Coup D’Patte
  • Concernant les petits :

Sachez qu’une portée peut être bien fournie ! En effet elle peut atteindre un nombre de 21 petits, mais la moyenne est de 9. Les mâles sont fertiles très tôt, c’est pourquoi il faut les séparer du reste de la portée après 4 – 5 semaines tandis que les femelles peuvent rester avec leur mère. Les souriceaux sont adoptables dès 6 semaines.

  • L’évolution des petits

Jour 1

11846797_480523242107439_7413569063751081226_n

Nus, sourds et aveugles

Jour 2 à 3

11825163_480523508774079_8032175191713467522_n

Un fin duvet commence à pousser

Jour 3 à 6

11846619_480523488774081_7444530442300062106_n

Leurs sens s’éveillent, les couleurs et marquages apparaissent

Jour 7 à 10

 11863404_480523598774070_5558373641049167097_n

Ils sont recouverts de poils

Jour 10 à 15

11755820_480523688774061_7885929959996400207_n

Ouverture des yeux et début des grandes explorations

Jour 15 à 35

11779975_480523962107367_691710915981462234_o - Copie

Période de socialisation

3 mois

Adultes

  • Le cannibalisme :

Le cannibalisme est fréquent chez la souris, cela peut être choquant de savoir des petits dévorés par la maman mais il faut comprendre que parfois c’est nécessaire. Voici les causes du cannibalisme :

• Manque de nourriture, eau

• Manque de protéines

• Mère stressée, fatiguée

• Nombre de petits trop élevé

• Petits morts-nés, malformés