L’alimentation de base

La souris est un animal omnivore, mais son alimentation est plutôt basée sur des graines et des céréales. D’ailleurs, à l’état sauvage, la souris se nourrit de tout ce qu’elle trouve et profite de la présence de l’Homme. Mais sachez qu’il ne faut pas donner n’importe quoi à votre animal et qu’il est très important de lui apporter une bonne alimentation, qui est l’un des points primordiaux pour la santé et la longévité de votre compagnon.

– Les taux :

Les taux à respecter sont :  de 14 à 16% de protéines, un maximum de 5% de matière grasses et 6% de cellulose. Beaucoup de nourriture comporte ces taux adaptés, mais les taux analytiques ne font pas tout, en effet il faut veiller à ce que l’alimentation ait une bonne composition.
– L’alimentation industrielle :

Rien de plus simple qu’acheter un jolie paquet coloré de nourriture que l’on peut trouver partout aussi bien en animalerie qu’en super marché… Le prix peut être plus ou moins attractif et il en est de même pour la composition. Sauf qu’en général, la nourriture proposée est néfaste, non adaptée et pas du tout équilibrée pour votre souris.
Vous pouvez trouver deux types d’alimentation industrielle :

• Les mélanges de graines :
Souvent présentés de plein de couleurs et composés de différentes graines et d’extrudés,
on a souvent entendu qu’il ne faut pas opter pour ce type d’alimentation car l’animal va le trier.
Ce qui est plus ou moins faux. En effet, un mélange non adapté contiendra énormément de graines grasses (graines de tournesol, maïs), la souris ne mangera pratiquement que cela et c’est là qu’il y a des risques pour sa santé (carences) !
La plupart des mélanges ne sont pas très variés car il contiennent toujours les mêmes graines (blé, maïs, riz soufflé) qui ne sont pas intéressantes nutritionellement pour les rongeurs omnivores et sont en plus de mauvaise qualité. Notons également que la composition contient, en plus de ces quelques graines et céréales, des sous-produits, de la mélasse, des sucres et faux-sucres ainsi que des additifs et des colorants afin d’appâter l’animal.
Tout cela ne donne pas très envie de donner un mélange industriel à son compagnon.

Pourtant les mélanges sont l’alimentation de base la plus adaptée seulement si ils sont adaptés, équilibrés et de qualité. En effet, un mélange de graines se rapprochent de l’alimentation naturelle de la souris, elle a la possibilité de manger une alimentation variée, de décortiquer et ainsi d’user correctement ses dents.

IMG_4722
mélange industriel (de mauvaise qualité)

• Les extrudés :
Les extrudés sont énormément conseillés sur divers sites et forums, même les vétérinaires spécialisés les conseillent car ils permettent d’apporter une alimentation équilibré tout en évitant le tri. Or les extrudés ne peuvent constituer une alimentation naturelle et variée pour la souris. Si les taux peuvent être bons, la composition ne suivra pas puisqu’on y trouvera essentiellement des sous-produits, des additifs. Il faut également savoir que lors du moulage et de la cuisson, toutes vitamines, enzymes contenues naturellement sont supprimées. Elles sont donc ajoutées artificiellement. Ainsi les extrudés ne sont que du chimique et ne sont pas une bonne alimentation pour nos compagnons.
D’ailleurs les extrudés ont tout d’abord été inventés pour les animaux d’élevage et de laboratoires et cela uniquement pour une question d’économie et de praticité.

IMG_4714

– L’alimentation maison
L’alimentation maison est tout simplement un mélange confectionné par vous même ou une autre personne (attention, n’est pas nutritionniste qui veut !). Il s’agit de la meilleure alimentation que vous puissiez lui proposer. En effet, les ingrédients sont choisis et sont naturels. Un autre point positif : vous pouvez adapter cette alimentation en fonction de votre compagnon soit de ses préférences, de son âge, de son état de santé…

Mais avant de vous lancer, il faut très bien se renseigner ! En effet, on ne met pas n’importe quoi en n’importe quelle quantité dans un mélange maison, pour éviter tout problème de carences ou d’obésité.

Souris Adulte

Voici une recette allemande (à améliorer mais qui peux servir de base) :

100 g de muesli aux fruits, sans sucre ajouté
100 g de légumes séchés
200 g graines pour perruches (sans pavot ni riz ni céréales et composé de 100% de graines, voir la composition)
50 g d’insectes séchés
100 g 5-6 variétés de céréales différentes (moitié flocons, moitié gruau)
150g de graines d’herbes non fertilisées (les graines de gazon etc… trouvé en jardinerie ne sont donc pas adaptées)
50 g de feuilles, fleurs séchées
50 g de flocons de pois, graines de tournesol, noisettes et noix

img_0616

– Les quantités :

Les quantités sont différentes selon la souris, son gabarit, etc… Elles sont de 6 à 10g par souris et par jour soit une cuillère à café rase à pleine. Si votre souris est trop fine, augmentez la quantité de nourriture journalière, diminuez-la si c’est le contraire.

– La transition :
Si vous souhaitez changer l’alimentation de votre souris, il faut bien suivre certaines étapes afin d’éviter tout problème que pourrait causer un changement d’alimentation trop brusque.
Elle peut être faite sur une semaine environ
Voici un tableau récapitulatif pour vous permettre de l’effectuer facilement (ici, les quantités correspondent à celles d’une souris de petit gabarit) :

Jour 1 : 6g d’ancienne nourriture, 2g de nouvelle
Jour 2 : 6g-2g
Jour 3 : 4g-4g
Jour 4 : 4g-4g
Jour 5 : 2g-6g
Jour 6 : 2g-6g
Jour 7 : 8g de nouvelle nourriture. La transition est terminée.

– Comment lui donner ?

Si votre compagnon vient d’arriver, n’hésitez pas à lui proposer sa nourriture dans votre main, c’est un très bon moyen pour mettre en confiance son animal.
Vous pouvez opter pour une écuelle, cela reste une très bonne solution pour veiller à ce que la souris mange comme il faut l’intégralité de sa nourriture.
Mais pour lui apporter un certain divertissement tout en se rapprochant de ses conditions de vie dans la nature, on peut tout simplement mettre la nourriture un peu partout dans son habitat, sur la litière même, les étages, cachée dans des cabanes…

– La boisson
• Que lui donner ?

Comme tout être vivant, la souris  doit avoir à sa disposition de l’eau et c’est bien la seule boisson que vous pouvez lui donner. Il faut qu’elle soit donnée à température ambiante (ne JAMAIS lui donner de l’eau froide, même en cas de grosse chaleur, car cela peut causer des soucis digestifs à votre compagnon).

• Quelle eau ?
Vous pouvez lui proposer tout simplement de l’eau du robinet mais il est conseillé de la faire reposer au moins 24h pour faire dissiper les constituants indésirables comme le chlore.
L’eau en bouteille leur convient très bien également.

Liste des aliments

Toxiques ou comestibles ? Nous sommes beaucoup à nous demander si tel ou tel aliment est bon pour nos souris, mais on ne trouve pas forcément de source juste.

Sur cette page, vous trouverez la liste des aliments en général classés en trois parties :

Autorisés

Avec modération

Interdits

Les graines :

IMG_4724

 

Amarante Graines de tourne-sol
Blé Noix
Sarrazin Noisettes
Orge Graines de courge
Avoine Pignons de pin
Seigle
Millet
Quinoa
Niger
Alpiste
Sorgho
Cardi
Chenevis
Chanvre
Lin
Sésame
Carotte
Fenouil
Trèfle
Pissenlit
Ray gras
Ortie

• Les légumes :

IMG_4720

Brocoli Epinards Poireaux
Mâche Chicorée Oignon
Fenouil Laitue iceberg Ciboulette
Concombre Endives Légumineuses
Courgette Betterave Radis
Panais Carotte Rhubarbe
Racine de persil Poivron Aubergine
Panais Tomate
Navet (feuilles) Blettes
Topinambourg
Rutabaga
Maïs (séché)

• Les fruits :

téléchargement Les pépins sont à retirer !

Pomme Banane Cerise
Fraise Poire Pêche
Myrtille Mûre Prune
Groseille Framboise Agrumes
Kiwi

Pastèque Melon

Raisin

• Les feuilles et fleurs :

IMG_4719

Basilic Aloe Vera
Ortie Cyclamen
Feuilles de mûrier Amaryllis
Aneth Berce
Marguerite Laurier
Golliwoog Glycines,
Avoine verte Goji
Herbe Buis
Blé vert Lierre
Feuilles de noisetier If
Persil Fougères
Bleuet Pois de senteur
Feuilles de myrtiller Géraniums
Feuilles de cassis Joncs
Pissenlit (dont racine) Cytise
Plantain Chèvrefeuille
Achillée Crocus
Sauge Jacinthe
Camomille Troène
Fleurs de rosier Lys
Trèfle Lupin
Gui
Jonquille
Primevères
Oseille

• Arbres (branches, feuilles et fleurs) :

Pommier Hêtre Cerisier
Erable Aulne Prunier
Poirier Charme Pêcher
Noisetier Tilleul Résineux (sapin, épicéa…)
Myrtiller Bouleau Figuier
Groseiller Châtaigner
Peuplier Buis
Bambou
Chêne

• Protéines animales :

IMG_4716

Vers de farine
Gamarus
Grillon
Criquet

Les friandises

Pour faire plaisir à vos souris, vous avez la possibilité de leur donner des friandises. Mais attention, pas n’importe lesquelles !

Les friandises industrielles, en règle générale, sont mauvaises pour la santé de vos animaux. Elles peuvent contenir, combiné ou séparément :

– Du sucre (miel)
– Des matières grasses
– Des additifs
– Des conservateurs
– Des colorants
– De la mélasse
– D’autres ingrédients non adaptés (produit laitier par exemple) ….

IMG_4715
Drops au yaourt : friandises industrielles

Mais il existe plein d’autres bonnes choses pour la santé des souris et qui leur feront tout autant plaisir. Vous pouvez en trouver certaines dans le commerce comme des herbes, fleurs, légumes ou fruits séchées, et également en faire vous -même. Vous devrez bien sûr vérifier que tous les aliments mis dans les friandises sont adaptés aux souris, que ce soit dans les vôtres ou dans celles du commerce.

Pour des friandises maison vous pouvez mélanger des graines, des herbes, des insectes séchés et tout autre aliment adapté aux souris, que vous mélangez avec du blanc d’oeuf monté en neige ou tel quel. Enfournez à 150 degrés pendant 10/15 minutes suivant la taille, jusqu’à ce que ça se tienne puis laissez refroidir avant de les distribuer à vos rongeurs. Conservez les dans une boite hermétique et consommez rapidement. Surtout n’utilisez pas de farine, il y a beaucoup trop d’amidon dedans (comme dans la pomme de terre).

DSC_3052

Vous n’êtes pas forcés de suivre des recettes pour régaler vos souris, il vous suffit de leur donner quelque chose qui sort de leur alimentation habituelle de telle sorte que si leur mélange ne contient pas de cacahuète, vous pouvez leur en donner une petite chacune ce qui leur fera plaisir ! Vous pouvez aussi faire germer les graines de leurs mélange ou encore donner des graines de courges (séchées) qui ont en plus des qualités vermifuge.

La Blédine (poudre de céréales déshydratées pour bébés) est plutôt recommandée sur les sites français car elle est très appréciée de nos souris. Attention cependant à ne pas prendre un autre goût que vanille ou céréale (ni miel, ni chocolat…) et à ne pas en donner trop souvent. Pour la préparer il vous suffit de mélanger un peu de poudre avec de l’eau ou du lait de soja jusqu’à ce que ça ait la texture d’une compote ou plus liquide. Si le mélange est trop épais la souris risque de s’étouffer.

dsc_2412

Les insectes (vivants ou séchées) peuvent aussi être donnés en tant que friandises si il y en a peu dans leur mélange ou que vous souhaitez simplement les donner à la main (ou pince). C’est un bon moment à partager avec vos souris en particulier avec les froussardes !

attention Toutes ces friandises doivent être données modérément, en particulier les fruits et légumes sucrés. Sont à proscrire tout élément chimique, sucré, salé, produit laitier , contenant de la théine ou de la caféine, le chocolat, la pomme de terre, les boissons autres que l’eau et tout les produits ajoutés à l’ingrédient naturel quel qu’il soit.

Alimentations conseillées

Quand il faut choisir l’alimentation de son animal, le choix est particulièrement difficile. Mais il faut opter pour une alimentation de qualité et adaptée, car la nourriture que vous donnerez à vos souris est l’un des points importants pour leur apporter bonne santé et longévité.

Voici un article qui vous permettra de choisir comme il faut l’alimentation de votre souris, parmi une gamme que nous vous conseillons.

  • Mélange maison pour souris « Croc’Nac » :

https://www.crocnac.com/

Composition :

Graines (millet jaune, millet rouge, millet blanc, carotte, trèfle, radis, épinard, navettes, cresson, colza, perilla brun, pavot bleu, niger, alpiste, chènevis, lin, sorgho roux, cardi), céréales (avoine, blé complet, seigle, orge, sarrasin, épeautre, lentille), fruit et légumes (betterave, carotte, flocons de pois, caroube, céleri, fève), insectes (vers de farine), herbes et fleurs (hibiscus, soucis, ortie, aneth, cerfeuil, pissenlit), friandises (graines de tournesols, cacahuètes, graines de courges, riz soufllé, maïs)

Notre Analyse : Opter pour ce mélange, c’est apporter une alimentation 100% naturelle et équilibrée sans prendre la peine de confectionner un mélange maison soi-même. On trouve également l’intérêt de choisir la quantité de mélange que l’on souhaite, un mélange complet ou à compléter, mais aussi un mélange en fonction de l’âge de votre souris.

 

  • Mélange Rêve de Souris :

farbmaustraum-basic-500g_720x600http://www.zooroyal.fr/bunny-reve-de-souris-basic-500-g

Composition : avoine, flocons d’orge, millet plat, flocons de pois, orge, son, flocons de maïs, flocons de blé, farine de graines de tournesol, blé, mais, millet argenté, luzerne, graine de chanvre, millet rouge, carottes, carbonate de calcium, alpiste, poivrons, graines de Chardon-Marie, sarrasin, semence de cardon, drêche, herbes de gazon, graines de lin, marc de carottes, levure de bière, plantain lancéolé, chair de poulet (0,5 %), fromage (0,5 %), sésame, inuline, graines d’avoine, pomme, betterave potagère, pousses de matricaire, caroubier. (céréales 57 %, graines 21 %, légumes 10 %)

Taux :  protéines brutes 14,1 %, huiles et graisses brutes 5 %, fibres brutes 7 % 

Notre Analyse : Bunny reve est réputé pour être une très bonne gamme alimentaire pour tous les animaux. En effet, la composition est de bonne qualité avec beaucoup de diversité, sans ajout de sucres etc… Il y a juste la présence d’extrudés que certaines souris ne mangent pas mais ce n’est pas un soucis. Les taux correspondent également à ceux conseillés.

  • Mélange JR Farm :

52961_maeuse_schmaus_5

http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/nourriture_rongeurs/nourriture_souris_gerbille_rongeurs/nourriture_souris_rongeur/303914

Composition : farine de maïs extrudée, millet jaune 10 %, millet rouge 10 %, blé, flocons de maïs, flocons de blé, alpiste, blé soufflé, dari, carottes, milo, blé noir, carrés d’avoine, maïs, caroube, menthe poivrée, avoine, crevettes 1 %, haricots mungo.

Taux : protéines 12,5 %, teneur en graisses 3,1 %, fibres brutes 6,3 %, 

Notre Analyse : Nous pouvons reprocher à ce mélange la présence d’extrudés en tant que premiers ingrédients. Mais le reste de la composition reste d’assez bonne qualité, il n’y a pas de sous-produits, huiles et sucres. Côté taux, il est plutôt faible en protéines, c’est pourquoi nous vous conseillons de compléter ce mélange avec des insectes (une petite pincée d’insectes séchés tous les jours ou un vers de farine vivant tous les deux jours). Son très faible taux en matières grasses est très intéressant.

  • Mélange Vilmie pour rat :

284692_vilmie_ratte_0

http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/nourriture_rongeurs/nourriture_laoin_rongeur_vilmie/nourriture_lapin_rongeur_vilmie/317496

Composition : céréales (blé, avoine, sarrasin, maïs, orge, riz), sous-produits de blé, de maïs et d’avoine, graines (graines de Cardi, graines de tournesol, graines de potiron), légumes (petits pois et carottes), viande et sous-produits d’origine animale (bœuf et porc), caroube, crevettes d’eau douce.

Taux : 14,5 % de protéines, 5,4 % de graisses brutes, 5,5 % de fibres

Notre Analyse : Nous pouvons reprocher à ce mélange la forte présence d’extrudés et de sous-produits, mais la composition reste dans l’ensemble bonne. Les taux correspondent sauf celui des matières grasses, ainsi ce mélange reste assez gras, pour faire baisser ces chiffres en trop, nous vous conseillons de trier le mélange en retirant les graines grasses comme les graines de tourne sol et de potiron.

  • Science Supreme Selective pour souris ou rat:

selective-rat

http://www.wanimo.com/fr/rongeurs/aliment-pour-rongeur-sc1603/selective-rat-sf11577/

Composition : Farine de blé entier, farine de soja, orge, noisettes, avoine, pomme, huile de soja, minéraux, DL-méthionine, L-lysine, sel.

Taux : Protéine brute 14%, matières grasses brutes 4%, cellulose brute 4%

Notre Analyse : Sur ce site, nous ne vous recommandons pas les extrudés. Les SSS restent les plus prônés en France bien qu’ils ne soient que du chimique (voir L’alimentation de base). La composition n’est pas top : présence de farines, d’huiles, de sel et d’ajouts en minéraux. Cependant, si votre souris a subit une très forte carence en triant énormément ou si elle est obèse, vous pouvez opter pour ce type d’alimentation. Mais nous vous conseillons d’opter pour une nourriture plus adaptée par la suite.

Les compléments

Même si votre compagnon a une bonne alimentation de base, il est important de la compléter avec certains compléments. Mais il faut veiller à ce que ceux-ci soient adaptés et comestibles pour vos souris tout en respectant une certaine quantité à leur donner.

– Les aliments frais

Les aliments frais doivent être donnés avec précaution au début. Il faut habituer vos souris progressivement, pour pouvoir ensuite leur en donner quotidiennement.  Ces aliments frais doivent être lavés et donnés à température ambiante.

attention Il faut bien retirer les pépins si les aliments en comportent, en effet ils sont néfastes car ils contiennent du cyanure.

 • Les légumes :

Les légumes sont sources de vitamines et de fibres, vous pouvez leur en proposer quotidiennement une fois que votre compagnon est habitué aux aliments frais et que vous avez effectué une transition alimentaire. Mais il ne faut pas lui donner n’importe quel légume ! En effet, évitez la carotte, le poivron, la tomate qui restent des légumes très sucrés donc à donner qu’en tant que friandises. N’hésitez pas à leur proposer des légumes séchés, ils adorent !

 Les fruits :

Les fruits sont plein de vitamines mais contiennent aussi beaucoup de sucre. C’est pourquoi il ne faut pas les considérer comme des compléments mais des friandises que l’on peut donner 1 à 2 fois par semaine, en petite quantité.

 • Les feuilles, fleurs et branches :

Si vous les ramassez dans la nature, évitez les coins près des routes ou des pâtures et veillez à ce que les espèces ramassées soient comestibles ! Vous pouvez en proposer quotidiennement, comme les légumes. Si ces compléments sont séchés, vous pouvez leur en donner à volonté, comme le foin. Concernant les branches, n’oubliez pas de les passer 15min au four à 90° – 110° pour supprimer les bactéries. Les branches apportent un côté naturel à l’habitat du hamster et celui-ci peut user ses dents en les rongeant.

Les germes :

Très intéressantes nutritionellement, pour les souris, la plupart d’entre elles en raffolent !

Vous pouvez faire germer toutes les graines et céréales autorisées et lorsque votre compagnon y sera bien habitué, vous pourrez mettre directement les germes dans son habitat .

IMG_3598

– Les graines et céréales

Les graines et les céréales sont les aliments de base des souris dans la nature. Normalement, si vous avez opté pour un bon mélange de graines, celui-ci contient toutes les variétés qu’il faut, ainsi lui apporter un complément en graines et céréales ne sera pas nécessaire. 

Vous pouvez également lui proposer des graines grasses (graines de tourne-sol, graines de courges) ainsi que des épis de millet, de blé en tant que friandises, pour faire plaisir à vos souris. Les graines et céréales peuvent également être utilisées pour la confection de friandises.

– Les fourrages

Il s’agit du foin mais aussi de diverses herbes. En général, on met du foin dans l’habitat de la souris pour rendre la litière plus compacte, pour qu’elle puisse faire son nid et s’y cacher. Mais c’est aussi un très bon moyen permettant à l’animal de se faire les dents en le grignotant ! Lorsque vous achetez du foin, ne prenez pas n’importe lequel. Il ne faut pas qu’il soit poussiéreux, il doit être vert, bien sec et contenir le plus de variétés possible. Vous pouvez lui en proposer à volonté !

– Les protéines animales

La souris étant un omnivore, elle a besoin de protéines animales. Et les seules protéines animales qui lui sont adaptées sont les insectes qui assurent une source naturelles. Vous pouvez en donner des vivants et des séchés. Si l’alimentation de votre compagnon n’a pas besoin d’être complétée en protéines, vous pouvez leur en donner 2-3 fois par semaine en tant que friandises.

dsc_2510