img_0664

L’alimentation de base

La souris est un animal omnivore, mais son alimentation est plutôt basée sur des graines et des céréales. D’ailleurs, à l’état sauvage, la souris se nourrit de tout ce qu’elle trouve et profite de la présence de l’Homme. Mais sachez qu’il ne faut pas donner n’importe quoi à votre animal et qu’il est très important de lui apporter une bonne alimentation, qui est l’un des points primordiaux pour la santé et la longévité de votre compagnon.

– Les taux :

Les taux à respecter sont :  de 14 à 16% de protéines, un maximum de 5% de matière grasses et 6% de cellulose. Beaucoup de nourriture comporte ces taux adaptés, mais les taux analytiques ne font pas tout, en effet il faut veiller à ce que l’alimentation ait une bonne composition.
– L’alimentation industrielle :

Rien de plus simple qu’acheter un jolie paquet coloré de nourriture que l’on peut trouver partout aussi bien en animalerie qu’en super marché… Le prix peut être plus ou moins attractif et il en est de même pour la composition. Sauf qu’en général, la nourriture proposée est néfaste, non adaptée et pas du tout équilibrée pour votre souris.
Vous pouvez trouver deux types d’alimentation industrielle :

• Les mélanges de graines :
Souvent présentés de plein de couleurs et composés de différentes graines et d’extrudés,
on a souvent entendu qu’il ne faut pas opter pour ce type d’alimentation car l’animal va le trier.
Ce qui est plus ou moins faux. En effet, un mélange non adapté contiendra énormément de graines grasses (graines de tournesol, maïs), la souris ne mangera pratiquement que cela et c’est là qu’il y a des risques pour sa santé (carences) !
La plupart des mélanges ne sont pas très variés car il contiennent toujours les mêmes graines (blé, maïs, riz soufflé) qui ne sont pas intéressantes nutritionellement pour les rongeurs omnivores et sont en plus de mauvaise qualité. Notons également que la composition contient, en plus de ces quelques graines et céréales, des sous-produits, de la mélasse, des sucres et faux-sucres ainsi que des additifs et des colorants afin d’appâter l’animal.
Tout cela ne donne pas très envie de donner un mélange industriel à son compagnon.

Pourtant les mélanges sont l’alimentation de base la plus adaptée seulement si ils sont adaptés, équilibrés et de qualité. En effet, un mélange de graines se rapprochent de l’alimentation naturelle de la souris, elle a la possibilité de manger une alimentation variée, de décortiquer et ainsi d’user correctement ses dents.

IMG_4722
mélange industriel (de mauvaise qualité)

• Les extrudés :
Les extrudés sont énormément conseillés sur divers sites et forums, même les vétérinaires spécialisés les conseillent car ils permettent d’apporter une alimentation équilibré tout en évitant le tri. Or les extrudés ne peuvent constituer une alimentation naturelle et variée pour la souris. Si les taux peuvent être bons, la composition ne suivra pas puisqu’on y trouvera essentiellement des sous-produits, des additifs. Il faut également savoir que lors du moulage et de la cuisson, toutes vitamines, enzymes contenues naturellement sont supprimées. Elles sont donc ajoutées artificiellement. Ainsi les extrudés ne sont que du chimique et ne sont pas une bonne alimentation pour nos compagnons.
D’ailleurs les extrudés ont tout d’abord été inventés pour les animaux d’élevage et de laboratoires et cela uniquement pour une question d’économie et de praticité.

IMG_4714

– L’alimentation maison
L’alimentation maison est tout simplement un mélange confectionné par vous même (ou une autre personne). Il s’agit de la meilleure alimentation que vous puissiez lui proposer. En effet, les ingrédients sont choisis et sont naturels. Un autre point positif : vous pouvez adapter cette alimentation en fonction de votre compagnon soit de ses préférences, de son âge, de son état de santé…

Mais avant de vous lancer, il faut très bien se renseigner ! En effet, on ne met pas n’importe quoi dans un mélange maison, pour éviter tout problème.

Voici une recette allemande :

100 g de muesli aux fruits, sans sucre ajouté
100 g de légumes séchés
200 g graines pour perruches (sans pavot ni riz ni céréales et composé de 100% de graines, voir la composition)
50 g d’insectes séchés
100 g 5-6 variétés de céréales différentes (moitié flocons, moitié gruau)
150g de graines d’herbes non fertilisées (les graines de gazon etc… trouvé en jardinerie ne sont donc pas adaptées)
50 g de feuilles, fleurs séchées
50 g de flocons de pois, graines de tournesol, noisettes et noix

img_0616

– Les quantités :

Les quantités sont différentes selon la souris, son gabarit, etc… Elles sont de 6 à 10g par souris et par jour soit une cuillère à café rase à pleine. Si votre souris est trop fine, augmentez la quantité de nourriture journalière, diminuez-la si c’est le contraire.

– La transition :
Si vous souhaitez changer l’alimentation de votre souris, il faut bien suivre certaines étapes afin d’éviter tout problème que pourrait causer un changement d’alimentation trop brusque.
Elle peut être faite sur une semaine environ
Voici un tableau récapitulatif pour vous permettre de l’effectuer facilement (ici, les quantités correspondent à celles d’une souris de petit gabarit) :

Jour 1 : 6g d’ancienne nourriture, 2g de nouvelle
Jour 2 : 6g-2g
Jour 3 : 4g-4g
Jour 4 : 4g-4g
Jour 5 : 2g-6g
Jour 6 : 2g-6g
Jour 7 : 8g de nouvelle nourriture. La transition est terminée.

– Comment lui donner ?

Si votre compagnon vient d’arriver, n’hésitez pas à lui proposer sa nourriture dans votre main, c’est un très bon moyen pour mettre en confiance son animal.
Vous pouvez opter pour une écuelle, cela reste une très bonne solution pour veiller à ce que la souris mange comme il faut l’intégralité de sa nourriture.
Mais pour lui apporter un certain divertissement tout en se rapprochant de ses conditions de vie dans la nature, on peut tout simplement mettre la nourriture un peu partout dans son habitat, sur la litière même, les étages, cachée dans des cabanes…

– La boisson
• Que lui donner ?

Comme tout être vivant, la souris  doit avoir à sa disposition de l’eau et c’est bien la seule boisson que vous pouvez lui donner. Il faut qu’elle soit donnée à température ambiante (ne JAMAIS lui donner de l’eau froide, même en cas de grosse chaleur, car cela peut causer des soucis digestifs à votre compagnon).

• Quelle eau ?
Vous pouvez lui proposer tout simplement de l’eau du robinet mais il est conseillé de la faire reposer au moins 24h pour faire dissiper les constituants indésirables comme le chlore.
L’eau en bouteille leur convient très bien également.

Une opinion sur “L’alimentation de base

Laisser un commentaire