Fabriquer un pot à germes

Si vous avez lu l’article « Les compléments« , vous savez maintenant qu’il est possible de faire germer des graines pour les donner à vos souris. Et quoi de mieux qu’avoir un jolie pot pour décoré la cage ?…

https://lasourisdomestique.files.wordpress.com/2015/07/tc3a9lc3a9chargement.jpeg

Vous pouvez utilisé de la terre de coco sans engrais mais jamais de terre avec des produits ajouter (nocif) ou provenant de dehors, car elle contient des parasites.

…Pour faire un joli petit pot à germes pour la cage de vôtre rongeur, il vous suffit d’avoir le matériel suivant :

_ Un pot de yaourt propre
_ Un cutter
_ Une flamme (facultatif)
_ De fines branches de bois non toxique, ici du noisetier
_ Un sécateur ou une scie
_ De la colle ou du silicone non toxique

Pour débuter, prenez vôtre pot de yaourt et enlevez l’étiquette sommairement. Puis coupez au cutter le haut de vôtre pot au niveau de la marque de l’étiquette. Vous pouvez démarrer la coupe en chauffant la lame pour ne pas vous blesser.

Ensuite coupez vos branches en petits rondins de 6cm de long à l’aide d’un sécateur, poncez les, lavez les et passez les au four pour éliminer les bactéries.
Remplissez le pot de terre humide, puis faites des traits de colle à l’extérieur du pot et coller vos rondins.

Il ne vous reste plus qu’à planter et laisser pousser 🙂


L’habitat

Comme nous l’avons déjà dit, la mastomys est encore très méconnue. Ainsi pour une mastomys de compagnie, on conseillera le même minimum que pour une souris ce qui est ridiculement petit (en dehors de ce site basé sur les normes allemandes, vous trouverez que 900cm² sont les dimensions conseillées…) et encore bien plus petit si se sont des animaux élevés pour l’alimentation des reptiles où ils vivront avec le minimum vital, entassés dans des boîtes d’élevage, le plus souvent.

Mais nous avons retrouvé les minimums allemands qui ont été étudiés pour que les mastomys y soient à l’aise. C’est pourquoi nous vous recommandons un minimum de 100x50cm de base pour 3 mastomys. Cela peut paraître très grand voir exagéré pourtant se sont les dimensions adaptées à ces animaux, qui sont assez imposant par rapport aux souris et de plus, doivent vivre en groupe.

Cet habitat devra contenir :

  • une bonne couche de litière de 15cm minimum
  • une litière complémentaire (rafle de maïs)
  • beaucoup d’accessoires permettant aux animaux de grimper
  • beaucoup de cachettes (cabanes, tunnels…)
  • un abreuvoir adapté
  • des objets naturels à grignoter
  • du foin
  • de la terre à bain (les mastomys vivants en milieux désertique donc sableux à l’état sauvage)
  • si vous souhaitez leur proposer une roue, 28cm sera le strict minimum, plus grand étant conseillé

 

Les différents accessoires

Pour occuper votre souris et avoir une cage bien aménagée, il y a de nombreux accessoires possibles. Les indispensables ont une étoile (*) :

* Gamelle : 4€
A utiliser pour mettre de la nourriture ou de l’eau.

DSC_0818

 

 

 

 

 

 

 

 

* Abreuvoir (ou une seconde gamelle ni grande ni profonde) : 4€
Contrairement au biberon qui est à proscrire, il donne une position naturelle à vos souris.

DSC_0786

 

 

 

 

 

 

 

 

* Roue en bois ou plastique : 9/20 €
Elle permet à votre souris de se dépenser et de s’occuper mais ne remplace aucunement une grande cage. Elle doit être au minimum de 20 cm pour une souris fancy et 25 pour une show, mais une roue de taille plus conséquente sera bien mieux pour leur colonne vertébrale.
Attention : Ce doit être une roue pleine (pas de barreaux) avec un côté fermé comme les Wodent Wheel ou les Trixie.

DSC_0884

 

 

 

 

 

 

 

 

Tuyaux : 3€
C’est un jeu très apprécié , ils permettent aux souris de se cacher et de s’amuser. Veillez toute fois à ne pas mettre de trop longs tuyaux (pour l’aération), à les nettoyer régulièrement et changer ceux en carton car c’est un nid à bactéries. Si une souris fait son nid dedans retirez le car la circulation de l’air est trop mauvaise avec les mouchoirs.

DSC_0825

 

 

 

 

 

 

 

 

* Maisons/cachettes : 3/10 €
Elles doivent être présentes un peu partout dans la cage. Pour les groupes de souris une maison de 15x15cm est appréciée afin qu’elles puissent toutes y dormir. Pensez à agrandir l’entrée des maison qui doit être de 4cm de diamètre minimum.
Il y en a pour tout les goûts et de différentes matières :

En plastique, facilement lavable, qui se pose par terre ou s’accroche au plafond.

DSC_0808

 

 

 

 

 

 

 

 

En bois qu’il vaut mieux recouvrir de vernis non toxique pour éviter que l’urine ne s’y infiltre. Attention le contre plaqué est toxique !

DSC_0800

 

 

 

 

 

 

 

 

Des noix de cocos, entières ou en deux, elles donnent un aspect naturel à la cage mais présentent les même inconvénients que le bois.

DSC_0830

 

 

 

 

 

 

 

 

En liège
Une cachette très naturelle qui par contre est difficile à nettoyer

DSC_0801

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pont et échelles : 3€
Utile pour accéder aux étages ou simplement faire une plateforme, une cachette ,ou une séparation entre deux litières.

DSC_0811

 

 

 

 

 

 

 

 

Cordes : 3€
Elles sont bien utiles pour aller aux endroit moins accessibles. Elles permettent également à vôtre souris de prendre de la hauteur et de travailler son équilibre. Attention toute fois à ne pas les mettre trop hautes car une chute peut être fatale !

DSC_0897

 

 

 

 

 

 

 

 

Pot en argile/céramique/terre cuite : 3€
Sert de cachette et garde la fraicheur en été.

DSC_0815

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamacs : 4/10 € , 1€ fait maison
Ils sont très appréciés par les souris, qui aiment s’y blottir. Il en existe de toutes sortes qu’on peut acheter ou faire soi-même. Attention à l’emplacement qui ne doit pas être trop haut en cas de chutes.

DSC_0878

 

 

 

 

 

 

 

 

* Jeux
Pour ne pas que votre souris s’ennuie, il est important d’agrémenter la cage de jeux divers.

DSC_0876

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierres :
Ce n’est pas un accessoire à proprement parler mais elle peuvent agrémenter les cages pour user les griffes ou simplement comme élément de décoration. Vous pouvez utiliser des galets ou d’autres pierres préalablement ébouillantées. Si ce sont de très grosses pierres posez les à même le fond de la cage sinon celles- ci risqueront d’écraser vos souris. Bien sûr évitez aussi les toutes petites.

Cartons :
Des boites en carton de récup peuvent servir de maison ou de jeux passagers. Comme tout ce qui est en carton cela doit être changé régulièrement et ne pas avoir d’imprimé ,car tout comme les journaux, leur encre et toxique en cas de contact avec l’urine ou d’ingestion.

Bâtons de bois :
Tout ce qui est en bois servira à l’usure des dents de votre souris. Vous pouvez ajouter des branches (voir partie — à créer — ) petit bout de bois et coque de noix si vous le souhaitez.

 

attention  Les accessoires suivant sont dangereux pour une raison ou pour une autre et à ne jamais utiliser :

Disque de course :
Même s’ ils sont très grands, la souris et obligée de se tourner vers le centre pour ne pas être emportée par la force centrifuge. Cela entraine une déformation de la colonne vertébrale et fait donc de cet accessoire un objet à bannir.

Boule de promenade :
Inutile et dangereuse, elle prive votre souris de tout ses sens en plus d’être mauvaise pour son dos (car souvent trop petite). L’animal reçoit également des chocs en se cognant contre toutes sortes d’obstacles. Votre souris sera bien plus heureuse en évoluant librement dans un espace sécurisé.

Pierre à sel (ou pierre minérale) :
Si vous êtes allé en animalerie on vous aura sûrement proposé une pierre minérale pour que votre souris use ses dents dessus. Cela n’use non seulement pas les dents mais est en plus dangereux pour la santé de votre animal qui ingérera ainsi beaucoup de sel et d’autres substances dont il n’a pas besoins et qui feront des dégâts sur ses reins.

Laisse :
Et oui cet accessoire existe mais il va de soi qu’on ne promène pas un si petit animal en laisse ! Alors oubliez vite cette idée si elle vous a traversé l’esprit. D’ailleurs le harnais n’est pas adapté à sa morphologie et cela peut lui causer des soucis aux vertèbres.

Les souris n’aiment pas les grand espaces vides mais ne remplissez pas trop leur cage pour qu’elles puissent quand même gambader !

A savoir sur l’habitat

L’habitat de votre souris est le lieu où elle passera la majeure partie de sa vie, il est donc très important d’opter pour un habitat adapté, sécurisé et spacieux, selon le nombre de souris. Il faudra également l’aménager correctement de façon à ce qu’elle puisse se divertir avec différents accessoires tout en ayant de la place pour grimper, creuser, courir, se cacher et explorer.

Une cage à souris adaptée doit répondre à tous ces points :

• Respecter le besoin vital de la ou des souris, voir les dimensions.

• Un minimum de 10cm de litière car la souris adore creuser, sachant que 20cm et plus est toujours mieux pour la confection de quelques galeries.

• Un abreuvoir pour oiseaux ou une écuelle d’eau adaptée.

• Plusieurs cachettes, maisons pour que l’animal puisse se cacher.

• Une roue au diamètre adapté, voir les accessoires.

• Du foin

• Une litière complémentaire, voir les différentes litières.

• De quoi grimper, escalader…

• …

Si vous possédez un mâle dans le strict minimum requiert (soit 2400 cm²), il faudra changer la totalité de la litière 1 fois par semaine.

Si vous avez plusieurs femelles ou un mâle dans une grande cage avec une bonne épaisseur de litière, changer la totalité de celle-ci une fois par mois sera suffisant sauf si la cage de votre mâle dégage une odeur avant. Mais dans ce cas, il faudra nettoyer les endroits souillés plusieurs fois dans la semaine.

Laver l’intégralité des accessoires une fois par mois est également suffisant. Par contre chez le mâle, c’est l’urine qui dégage une odeur nauséabonde, donc pour éviter qu’il marque trop son territoire après chaque nettoyage, laissez un à deux accessoires portant son odeur.

ll

Biberon VS Abreuvoir

Les avis concernant ces deux accessoires qui permettent à l’animal de s’abreuver sont très partagés.

Ainsi nous avons du mal à faire notre choix, entre le biberon et l’abreuvoir, bien que le biberon est souvent acheté car vendu avec la cage… Nous allons ici vous donner les inconvénients et avantages de chacun de ces objets, l’un des deux se démarquera plus que l’autre…

le biberon :

INCONVENIENTS / AVANTAGES

Le biberon est souvent mal incliné et cela peut provoquer des douleurs à l’animal à la longue car il sera mal positionné Il existe en différents coloris, formes et tailles
Il est très difficile à nettoyer L’eau n’est pas souillée de projections de litière, excréments…
Il n’est pas hygiénique (on ne peut pas nettoyer parfaitement la bille et la tige qui permettent l’écoulement de l’eau, ce sont des nids à germes !) L’animal ne peut pas le renverser car il est attaché à la paroi de la cage
Certains animaux se restreignent de boire On n’en met pas partout lorsque m’on change l’eau
Il peut se bloquer ou fuir

l’abreuvoir (et/ou l’écuelle) :

INCONVENIENTS / AVANTAGES

L’eau est facilement souillée (sauf si on installe l’abreuvoir sur un étage ou qu’on l’attache aux parois) Il existe en différentes tailles, formes et coloris
Il y aurait un risque de noyade (il faut prendre un abreuvoir adapté à votre animal !) L’animal a une position naturelle pour boire
Il peut être renversé (dans ce cas il faut prendre un accessoire lourd) Il est facile à nettoyer
Il est hygiénique

Ainsi l’accessoire le plus adapté à l’animal est bien l’abreuvoir, de plus tout ces potentiels inconvénients peuvent être réglés, finalement il n’y a que de avantages si on opte pour un abreuvoir adapté à nos souris !

Le nid

Quand on accueille nos souris, on se pose souvent cette question : « Que mettre pour que nos animaux puissent faire leur nid ? ». Choisir les matériaux peut s’avérer difficile car le commerce nous propose une grande diversité de choix.

Nous allons donc vous aider à faire votre choix :

  • Les mouchoirs

Ils sont doux et légers, soit confortables et pratiques pour vos souris. Cependant il faut bien veiller à utiliser des mouchoirs naturels, non parfumés et sans encre.

  • Le foin

Il est très apprécié par les souris qui adorent le grignoter. Il faut faire bien attention au choix du foin pour éviter un matériau de mauvaise qualité, poussiéreux et comportant des extrémités dures et coupantes pouvant blesser l’animal.

  • La cellulose

La plupart des souris aime confectionner leur nid avec car cette litière légère et très confortable.

  • Le tapis de chanvre

http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/litiere_foin_rongeur/sur_litiere_tapis_rongeur/36097

Les souris adorent déchiqueter ce genre de matériau, qui donne une matière confortable (la fibre de chanvre) pour leur nid. N’hésitez donc pas à leur découper des bandelettes !

  • La fibre de chanvre

http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/accessoires_rongeurs/nid_accessoire_rongeur/materiaux_nid_rongeur/182960

Vous pouvez acheter directement ce matériau naturel et très apprécié par les animaux sur internet.

  • Les flocons de papier

http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/litiere_foin_rongeur/litiere_cellulose_rongeur/475543

Cette matière ressemble à la cellulose, si vous ne souhaitez pas acheter de litière de cellulose qui est assez chère, optez pour ces flocons de papiers.

La roue

La roue est un moyen qui permet à la souris de se dépenser, en courant dedans. Mais il est important d’en savoir plus sur cet accessoire qui est parfois un sujet à débats.

  • Le diamètre :

En France, on ne se soucie par forcément du diamètre de la roue que l’on propose à ses souris, et il s’agit d’une grave erreur. En effet, il faut opter pour un diamètre adapté à votre souris. On conseille un minimum de 20cm pour une souris type Fancy et 25 pour une type Show mais si vous pouvez, optez pour plus grand car votre souris y sera beaucoup plus à l’aise.

Il faut savoir qu’un diamètre trop petit peut avoir des conséquences négatives sur votre animal, la déformation de sa colonne vertébrale et de sa queue est un exemple.

IMG_076015 cm de diamètre, le dos et la queue sont très courbés.

 

IMG_0974

20cm de diamètre, la queue est nettement moins courbée

  • Les différents types de roue :

• La roue en plastique :

Elle est la plus utilisée car facile à trouver et pas très chère. Mais une roue en plastique de mauvaise qualité peut avoir un inconvénient : le bruit, qu’elle pourrait faire à force de tourner. Heureusement, on peut remédier à cela grâce à une petite goutte d’huile… Mais nous vous conseillons tout de même d’opter pour une roue adaptée et sécurisée, comme la Trixie, la Wodent Wheel ou la Orbitral.

IMG_0980
Trixie de 20cm

• La roue en bois :

Cet accessoire est très apprécié pour son côté naturel, par contre la matière risque d’être imprégnée par l’odeur ou l’urine de l’animal. C’est pourquoi il est très important de la protéger avec du vernis norme alimentaire ou jouet. Mais si vos souris ont tendance à ronger leurs accessoires, elle sera très vite abîmée !

IMG_0972

Roue en bois Speedy de 20cm de diamètre

• La roue en métal :

Nous vous déconseillons ce type de roue, tout d’abord par ce que la bande de course est souvent à barreaux (il y a un risque que l’animal s’y coince une patte) ou grillagée et cela est inconfortable. Certaines souris ont également trouvé la mort en se coinçant la tête entre la roue et la barre transversale :

metallaufradSource : http://diebrain.de/ma-einricht.html#lauf

 

Échelles et ponts en bois

Voici un petit tuto pour fabriquer un pont suspendu et une échelle.

Pont suspendu :
Il vous faut simplement de la ficelle et des rondins de bois propres et non toxiques.

Couper deux bouts de ficelle suivant la longueur du pont.
Pour ma part j’ai souhaité un pont d’environ 21cm. J’ai donc coupé deux ficelles de 140cm.

Ensuite, pliez une des ficelle en deux et faite un nœud afin d’avoir une boucle au bout si vous le souhaitez (je n’en ai pas mise).
Prenez un rondin et placez-le entre les deux bouts de la ficelle de manière à ce que l’un passe au dessus et l’autre en dessous.

La ficelle en dessous va entourer celle du dessus en partant de l’extérieur vers l’intérieur, pour revenir au même point.

Celle qui était dessous passe dessus et celle du dessus passe dessous et on recommence jusqu’à la fin. Pensez à bien serrer à chaque fois.

Pour le dernier rondin, il faut faire un noeud avec la ficelle en dessous sur celle du dessus puis un autre nœud avec les deux. N’oubliez pas de former une boucle si besoin.

Faites attention à ce que les rondins ne changent pas de place (ne tournent pas) en fixant l’autre côté de la même manière avec le fil dessous tournant toujours vers l’intérieur.

Le pont est terminé :

Ajoutez un point de colle non toxique sur les noeuds au extrémités si vous le souhaitez pour la solidité.

Echelle :

Vous avez besoins de :
Rondins de bois propres et non toxiques
Perles en bois pour enfants (non toxique)
2 fil galvanisé/de fer…
Pince coupante
Pince coudée
Perceuse avec un foret fin (1,5mm pour ma part)

Commencez par percer vos rondins à une distance suffisante pour que les perles ne dépassent pas (9mm du bord pour moi).

Coupez vos deux fils de fer avec votre pince coupante, et à l’aide de la pince coudée tordez un des bouts du fil de manière à ce qu’il forme une petite boucle et que le bout entre dans la perle.

Une fois cela fait enfilez perles et rondins et à la fin coupez le fil en trop en gardant suffisamment pour former une boucle comme précédemment. Faites de même avec l’autre côté, et votre échelle est terminée.

Objets à ronger

Voici deux tutos pour leur réaliser des jouets à grignoter !

Jeu d’intelligence à suspendre :

Vous pouvez y mettre tout ce que vous voulez tant que ce n’est pas dangereux pour votre animal. J’ai utilisé des perles pour enfant, des petits bout de bois poncés et nettoyés, à ronger ainsi que la coque d’une noix que j’ai percé et de la ficelle.
Le but est de mettre un/des aliment(s) odorant dans la coque du bas (qui est tenu par un noeud afin qu’elle ne bouge pas), et la souris devra soulever la coque du dessus pour l’attraper.
N’oublier pas de faire une boucle au dessus pour l’accrocher.

Jouet en bois :
Il vous faut deux rondelles de bois (non toxique), quelques rondins de bois de même longueur (5/6) et une perceuse. Le bois est poncé et nettoyé.
Prévoyez l’emplacement des rondins sur les rondelles et percer autant que vous pouvez sans traverser avec un foret de même diamètre que vos rondins, pour ma part du 6,5. Collez au silicone ou colle non toxique les rondins dans les trous et n’attendez pas que la première rondelle sèche avant de mettre la seconde sinon vous aurez plus de mal.
Vous pouvez y mettre du foin, des graines, ou bien le laisser à ronger c’est comme vous voulez ! 🙂

Des tuyaux plus esthétiques !

Un tuyau en pvc ça ne coûte pas cher et ça plaît bien à nos boule de poils. Seulement voilà, ce n’est pas très joli. Mais c’est facile d’y remédier ! En voici un exemple :

Prenez un tuyaux en pvc propre avec un diamètre d’au moins 4 cm, de la longueur voulue ainsi que de la colle non toxique et de la ficelle (de chanvre par exemple).
Appliquez de la colle sur le tuyau et enroulez-le de ficelle. Pour coincer les deux extrémités de la ficelle, faites-les passer en dessous. Faites d’abord quelques tours et laissez sécher pour que ça tienne. Continuez jusqu’à la fin et n’oubliez pas de serrer et de rapprocher les tours au fur et à mesure afin qu’il n’y ait pas de trou.